Une bénédiction

Une bénédiction

Demi-finaliste l’an dernier du tournoi Banque Eric Sturdza Geneva Opena, Fabio Fognini reviendra ce printemps sur la terre battue du Parc des Eaux-Vives avec la ferme intention de faire mieux. La première tête d’affiche de l’édition 2019 du tournoi doit désormais défendre un certain standing: celui d’un membre à part entière du top 20 de l’ATP.

Il le doit à une année 2018 fort aboutie. Fabio Fognini, qui fêtera ses 32 ans le 24 mai prochain lors de notre tournoi, a gagné trois titres l’an dernier, à Sao Paulo, à Bastad et à Los Cabos. Un quatrième tournoi aurait dû lui sourire dans la mesure où il s’était procuré… quatre balles de match en finale à Chengdu devant l’Australien Bernard Tomic. Il a gagné en 2018 46 matches pour signer la plus belle année d’un tennisman italien depuis 1977 !

Lors des trois matches qu’il a disputé l’an dernier, le public genevois a pu admirer sa science du jeu. Fabio Fognini n’est pas un joueur comme les autres. Son tempérament volcanique bien sûr le différencie. Mais c’est sa technique, la pureté de sa frappe et sa science du jeu que ses tifosi adorent. Il a vraiment la faculté de jouer au chat et à la souris avec ses adversaires. De les rendre fou avec des diagonales qui les sortent littéralement du court ou avec des amorties qu’il pose avec tant de délicatesse. Son style “old school” est presque rafraîchissant à l’heure où l’on frappe de plus en plus fort dans la balle. L’amateur de tennis le sait. La présence de Fabio Fognini au tournoi Banque Eric Sturdza Geneva Open est une bénédiction.